Suivez-nous sur...
Partage
Vous êtes ici
>
>
Découvrir nos Festivals de musique et du spectacle vivant

DÉCOUVRIR NOS FESTIVALS DE MUSIQUE ET DU SPECTACLE VIVANT

Festival International de Colmar

du 05/07/2017 au 14/07/2017


 29e Festival International de Colmar


Hommage à Michel Plasson



Du 5 au 14 juillet 2017
19 concerts




En 2017, le Festival international de Colmar rend hommage à Michel Plasson, l’une des figures essentielles de la vie musicale française et internationale des dernières décennies. Dans la tradition des riches échanges entre la France et la Russie, Vladimir Spivakov, le directeur artistique du Festival, a tenu à rendre hommage à son célèbre confrère. Tous deux sont liés depuis longtemps par une forte admiration réciproque.

Depuis longtemps, le nom de Michel Plasson est particulièrement attaché à la défense et illustration du répertoire français des XIXe et XXe siècles. Lui-même dit avoir consacré sa vie à la recherche d’un « son retrouvé ». Né en 1933, il se forme au Conservatoire de Paris et remporte le concours de Besançon en 1962. Après un séjour aux Etats-Unis, où il reçoit les conseils de Leinsdorf, Monteux et Stokowski, il revient en France. En 1968, il devient directeur du Capitole de Toulouse. Pendant trente-cinq ans, il fait de son orchestre et de sa ville un centre musical de premier rang, avec une identité très forte. Si Michel Plasson dirige tous les répertoires, il se fait le défenseur de la musique française, donnant et enregistrant les interprétations modernes de référence des piliers du répertoire lyrique et symphonique : Faust, Carmen, Lakmé, Roméo et Juliette, La Vie parisienne, œuvres symphoniques de Berlioz, Saint-Saëns, Franck, Ravel… Il fait également revivre quelques compositeurs négligés, de Ropartz et Roussel à Chabrier et Magnard. Il collabore aussi avec les compositeurs de son temps, Dutilleux et Landowski notamment. En même temps, Michel Plasson mène une carrière internationale, dirigeant sur les plus grandes scènes et avec les meilleurs artistes. Il est directeur de l’Orchestre philharmonique de Dresde de 1994 à 2001. Cette mission, qui pourrait sembler naturelle, lui donne une place à part et en fait un homme de combat. Aujourd’hui, Michel Plasson a fondé une académie où il transmet sa connaissance et sa passion de la musique. Plusieurs de ses élèves font aujourd’hui une carrière internationale.

Avec Michel Plasson et Vladimir Spivakov, l’édition 2017 du Festival promet d’être exceptionnelle. Tous deux dirigeront l’Orchestre national philharmonique de Russie, l’un des meilleurs orchestres russes et l’invité privilégié du Festival comme des plus grandes salles de concert. Comme attendu, la musique française sera à l’honneur, de Berlioz à Dutilleux, en passant par Saint-Saëns ou Ravel. Vladimir Spivakov aura à cœur de lui faire croiser la musique russe et le grand répertoire romantique qu’il affectionne particulièrement. Comme chaque année, le Festival accueillera les meilleurs interprètes d’aujourd’hui, chanteurs ou instrumentistes, dont certains sont liés au parcours prestigieux de Michel Plasson (François-René Duchâble, Sophie Koch). Une autre mission du Festival est de faire découvrir au public les jeunes talents d’aujourd’hui et grands solistes de demain. Ils pourront se faire entendre dans la riche série de récitals et de musique de chambre qui préludent aux concerts du soir.

  • Directeur Artistique : Vladimir Spivakov
  • Président : Yves Muller
  • Directeur : Hubert Niess

mercredi 05 juillet 2017

  • 21h00 > Église Saint Matthieu
  • Soirée Dutilleux & Ravel

Orchestre National Philharmonique de Russie
Direction : Michel Plasson
Piano : François-René Duchable

Pour ce premier concert du Festival, Michel Plasson a choisi deux grands compositeurs français, qu’il n’a cessé de jouer tout au long de sa carrière. La symphonie Le Double est une des plus belles œuvres d’Henri Dutilleux. Composée en 1959, elle tire son nom du dialogue fascinant noué entre le grand orchestre symphonique et un ensemble instrumental. C’est un vaste et envoutant nocturne, souvent extatique, parfois convulsif, où Dutilleux joue prodigieusement des sonorités, des textures et des atmosphères.

Voilà un hommage bienvenu à ce grand maître, décédé en 2013 à l’âge de 97 ans. Face à cette passionnante (re)découverte, Michel Plasson dirigera deux chefs-d’œuvre de Maurice Ravel, le foudroyant Concerto pour la main gauche et l’enivrant Boléro. Dans le concerto, il retrouvera un de ses grands complices et artiste légendaire, le pianiste François-René Duchâble.

H. Dutilleux : Symphony No. 2 «Le Double », for orchestra and chamber orchestra.
M. Ravel : Piano Concerto for the Left Hand in D major
M. Ravel : Boléro

jeudi 06 juillet 2017

  • 12h30 > Koïfhus - Salle Roesselmann
  • Musique de chambre : Saint-Saëns / Debussy / Strauss

Violon : Fanny Clamagirand
Piano : Alexandre Kantorow

Elève de Jean-Jacques Kantorow au CNSM, Fanny Clamagirand est couronnée en 2007 aux Violin Masters de Monte-Carlo. Depuis, elle joue dans le monde entier - pour la 5e fois à Colmar- et avec des orchestres comme la Philharmonie de Vienne. Dans un programme passionnant, confrontant trois des grands compositeurs 1900, elle retrouve le piano brillant d’Alexandre Kantorow. A 19 ans, ce formidable virtuose s’est déjà fait remarquer à la Fondation Louis Vuitton ou à la Folle Journée de Nantes.

Programme

C. Saint-Saëns: Sonate pour violon et piano n°1 opus 75

C. Debussy: Sonate pour violon et piano

R. Strauss: Sonate pour violon et piano opus 18

  • 21h00 > Église Saint Matthieu
  • Soirée Saint-Saëns / Métropolite Hilarion

Orchestre National Philharmonique de Russie
Direction : Vladimir Spivakov
Soprano : Anna Aglatova
mezzo-soprano : Svetlana Shilova
Ténor : Alexey Neklyudov
basse : Nikolaï Didenko
Grand Chœur « Maîtres de chant choral » de Moscou

La venue à Colmar du Grand chœur académique de Moscou est toujours un événement! Pour leur premier concert, Vladimir Spivakov les dirige dans des œuvres françaises et russes, mêlant traditions catholiques et orthodoxes. Camille Saint-Saëns a composé son Requiem pour l’église de la Madeleine, où il a été organiste de 1857 à 1877. C’est une œuvre superbe, sobre et émouvante.

Le Chœur chantera ensuite deux œuvres du Métropolite Hilarion (né en 1966), compositeur, théologien et évêque. Figure importante de l’église orthodoxe russe, à la tête du département des relations extérieures, il conduit le dialogue de son église avec les autres cultes et les gouvernements étrangers. Avant d’entrer en religion, il a étudié à l’Académie Gnessine et au Conservatoire de Moscou. Ses compositions font le pont entre les traditions occidentale (de Bach au XXe siècle) et slave.

Programme

C. Saint-Saëns: Ave-Maria en fa majeur (transcription d’Alexey Strelnikov pour chœur et cordes)

C. Saint-Saëns: Ave-Maria en sol majeur (transcription d’Alexey Strelnikov pour chœur et cordes)

C. Saint-Saëns: Requiem

Métropolite Hilarion: Stabat Mater

Métropolite Hilarion: Chant d’Ascension

vendredi 07 juillet 2017

  • 18h15 > Chapelle Saint Pierre
  • Musique de chambre : Beethoven / Chausson / Ravel

Piano : Hélène Mercier
Violon : Renaud Capuçon

Renaud Capuçon est l’un des grands musiciens de notre temps, recherché par les orchestres et les salles du monde entier. Colmar a le privilège de l’accueillir régulièrement et sa rencontre avec le piano sensible et poétique d’Hélène Mercier nous promet une heure au paradis. L’ultime et radieuse sonate de Beethoven introduira au romantisme exacerbé de Chausson et aux méandres du violon ravélien.

Programme

L. van Beethoven : Sonate pour violon et piano n°10, en sol majeur op.96
E. Chausson : Poème
M. Ravel : Sonate pour violon et piano n°2

  • 21h00 > Église Saint Matthieu
  • Soirée Bizet / Poulenc / Bernstein / Chabrier

Orchestre National Philharmonique de Russie
Direction : Emmanuel Plasson
Piano : Sofia Gülbadamova
Violon : Philippe Quint

Un programme franco-américain, comme l’est la carrière d’Emmanuel Plasson! D’abord formé au Conservatoire de Toulouse, il a ensuite étudié outre-Atlantique à l’école Pierre Monteux puis à Yale. Il se partage aujourd’hui entre ces deux mondes et nous en rapporte ce riche programme, avec la juvénile Symphonie en ut de Bizet et les brillantes pièces de Chabrier.

Commande du Boston Symphony Orchestra et de Charles Munch, le délicieux concerto pour piano de Poulenc sera interprété par la pianiste russe Sofia Gulbadamova, invitée régulière du festival. Quand à Philippe Quint, qui a ébloui l’an passé dans le concerto de Korngold, il revient avec une œuvre rare et éblouissante de Leonard Bernstein, la Sérénade d’après le Banquet de Platon, portrait de groupe des philosophes grecs discutant de l’amour.

Programme

G. Bizet: Symphonie en ut majeur

F. Poulenc: Concerto pour piano et orchestre

L. Bernstein: Sérénade d’après le Banquet de Platon, pour violon, percussions et cordes

E. Chabrier: Bourrée Fantasque

E. Chabrier: Fête Polonaise

samedi 08 juillet 2017

  • 12h30 > Koïfhus - Salle Roesselmann
  • Musique de chambre : Haydn / Schubert

Quatuor Arod :

Jordan Victoria, violon
Alexandre Vu, violon
Corentin Apparailly, alto
Samy Rachid, violoncelle

Créé en 2013, le Quatuor Arod a remporté le prestigieux concours de l’ARD de Munich en 2016. Il joue déjà dans la plupart des grandes salles européennes. Le Festival de Colmar reçoit ces formidables jeunes musiciens dans un programme typiquement viennois, joignant le classicisme radieux de Haydn aux tourments schubertiens.

Programme

J. Haydn : Quatuor à cordesn°2 en mi bémol majeur opus 33 Hob.III.38 dit «La Plaisanterie»

F. Schubert: Quatuor à cordes n° 13 en la mineur opus 29 D804, dit « Rosamunde»

  • 18h15 > Chapelle Saint Pierre
  • Musique de chambre : Ravel / Franck

Violon : Vladimir Spivakov
Violon : Timur Pirverdiev
Violoncelle : Petr Gladysh
Piano : Zoya Abolits

Entouré de ses amis musiciens, Vladimir Spivakov se remet à son violon pour l’unique fois de ce festival. Deux chefs-d’œuvre absolus sont au programme: la passion de Franck et les sortilèges de Ravel seront sans doute transfigurés par le lyrisme des musiciens russes.

Programme

M. Ravel: Trio pour piano, violon et violoncelle en la mineur

C. Franck: Sonate pour violon et piano en la majeur FWV8

  • 21h00 > Église Saint Matthieu
  • Soirée Berlioz : La Damnation de Faust

Orchestre National Philharmonique de Russie
Grand Chœur « Maîtres de chant choral » de Moscou
Direction : Michel Plasson
mezzo-soprano : Sophie Koch
ténor : Marc Laho
basse : Nicolas Courjal
basse : Julien Véronèse

Grande fresque épique et infernale, la Damnation de Faust est sans doute le sommet du romantisme musical français. Inspiré par la pièce de Goethe, Hector Berlioz y déploie des orages fabuleux et entraîne l’auditeur dans une vertigineuse course à l’abîme, seulement éclairée par le lyrisme de Marguerite. Autour de Michel Plasson, qui connaît cette musique comme personne, est réunie une distribution prestigieuse avec la mezzo Sophie Koch, le ténor Marc Laho et la basse Nicolas Courjal.

A coup sûr un des événements du Festival!

Programme

H. Berlioz: La Damnation de Faust

dimanche 09 juillet 2017

  • 18h15 > Chapelle Saint Pierre
  • Grand Chœur "Maîtres de chant choral" de Moscou

Grand Chœur « Maîtres de chant choral » de Moscou

Direction : Lev Kontorovich

Dépositaire d’une tradition ancestrale, le Grand Chœur Académique de Moscou est l’un des plus beaux au monde. Que ce soit dans la musique traditionnelle orthodoxe ou dans les œuvres des grands compositeurs russes, il nous relie magiquement à un monde fascinant.

Programme

P. Tchaïkovski : Louez le Seigneur du haut des cieux
S. Rachmaninov : Rejouis-toi, Vierge Mère de Dieu
P. Chesnokov : Hymne des chérubins (Sofronievskaia)
Métropolite Hilarion Alfeyev : Nous Te chantons
N. Golovanov : Lorsque Tu descendis, Par la flamme d’amour, Accourons en hâte vers la Mère de Dieu, Lumière joyeuse
V. Kikta : La nuit laisse tomber les étoiles
V. Agafonnikov : Vocalise
J.S. Bach - Ch. Gounod : Ave Maria
W.A. Mozart : Laudate Dominum
A.L. Webber : Pie Jesu

  • 21h00 > Église Saint Matthieu
  • Soirée Rachmaninov

Orchestre National Philharmonique de Russie
Direction : Vladimir Spivakov
Piano : Alexander Romanovsky

Une soirée entièrement dédiée à Sergeï Rachmaninov est un cadeau rare. Il faut savourer le génie mélodique de ce grand compositeur, d’une bouleversante humanité, hélas souvent sous-estimé ou caricaturé. Né en Ukraine, formé en Italie, Alexander Romanovsky a gagné le prix Busoni à l’âge de 17 ans et a reçu les compliments du légendaire Carlo Maria Giulini. Le virtuose et passionné Troisième concerto de Rachmaninov est l’un de ses chevaux de bataille, comme Horowitz ou Gilels avant lui. Vladimir Spivakov dirigera ensuite les rutilantes et enivrantes Danses symphoniques, insensé morceau de bravoure pour l’orchestre.

Programme

S. Rachmaninov: Concerto pour piano n°3 en ré mineur opus 30

S. Rachmaninov: Danses Symphoniques opus 45

lundi 10 juillet 2017

  • 12h30 > Koïfhus - Salle Roesselmann
  • Musique de chambre : Bartók / Ysaye / Szymanowski / Poulenc / Ravel

Violon : Agnès Langer
Violon : Maï Suzuki
Piano : Zoya Abolits

Deux jeunes espoirs du violon, la Hongroise Agnès Langer et la Japonaise Mai Suzuki sont toutes deux lauréates du concours organisé par Vladimir Spivakov à Oufa, sa ville natale. Elles se partagent ce concert, présentant quelques grandes pages du début du XXe siècle. De l’âpreté de Bartok à la flamboyance du Tzigane de Ravel, de la magie de Szymanowski à l’ironie de Poulenc, un riche panorama par deux étoiles montantes!

Programme

B. Bartók: Rhapsodie n°1

E. Ysaye : Sonate n° 3 en ré mineur, dite « Ballade »

K. Szymanowski: Nocturne et Tarentelle

F. Poulenc: Sonate pour violon et piano

M. Ravel : Tzigane

  • 21h00 > Église Saint Matthieu
  • Soirée Schönberg / Mozart / Mahler

Orchestre National Philharmonique de Russie
Direction : Vladimir Spivakov
Piano : Adam Laloum
Soprano : Francesca Sorteni

Une soirée entièrement viennoise, avec trois joyaux: la Nuit transfigurée de Schönberg, ineffable invitation au rêve et à l’extase, poème post-romantique par excellence; un des plus beaux concertos de Mozart avec le pianiste Adam Laloum, interprète d’une poésie rare. Enfin, la Quatrième symphonie de Gustav Mahler, enchanteresse entre toutes, nous emmènera dans un autre monde, celui d’une enfance éternelle, pleine de sortilèges et de mystères. Elle s’achève dans le ciel, au milieu des anges musiciens, portée par la voix de soprano: «les voix des anges réjouissent les sens, de sorte que tout s’éveille à la joie.»

Programme

A. Schönberg: La Nuit transfigurée

W.A Mozart: Concerto pour piano n°23 en la majeur K488

G. Mahler : Symphonie n°4 en sol majeur

mardi 11 juillet 2017

  • 18h15 > Chapelle Saint Pierre
  • Concert de l’Académie Internationale de Musique Française

Chanteurs de l’Académie de Chant de Michel Plasson
mezzo-soprano : Albane Carrère
mezzo-soprano : Ambroisine Bré
Soprano : Blerta Zeghu
Soprano : Capucine Daumas
Soprano : Héloïse Koempgen-Bramy
basse : Julien Véronèse
mezzo-soprano : Karina Demurova
Piano : Kira Parfeevets
basse : Olivier Déjean

Fondée il y a quelques années par Michel Plasson, l’Académie de Musique Française se veut un outil d’insertion professionnelle pour de jeunes artistes à l’orée d’une carrière internationale, qui pourront bénéficier de l’expérience et de l’expertise de leurs aînés et contribueront ainsi à la perpétuation d’un art aussi fragile que délicat, un art dont la survie dépend véritablement de ses interprètes. Après ses concerts, Michel Plasson présente au public de Colmar quelques-unes de ses heureuses découvertes.

Programme

Airs opéra et mélodies français : Bizet, Gounod, Offenbach, Duparc, Messager…

  • 21h00 > Église Saint Matthieu
  • Soirée Massenet / Saint-Saëns / Tcherepnine / Scriabine

Orchestre National Philharmonique de Russie
Direction : Vladimir Spivakov
Violoncelle : Danielle Akta

Un programme franco-russe, comme Vladimir Spivakov les affectionne tant et qui sont aussi une des caractéristiques du Festival! A Massenet et Saint-Saëns répondent leurs contemporains Tcherepnine et Scriabine. Le ballet Narcisse et Echo de Tcherepnine fut l’un des premiers que Diaghilev montra à Paris avec sa Compagnie des Ballets Russes. Il fut donné un an avant le Daphnis et Chloé de Ravel et l’annonce à bien des égards. Quant au Poème de l’extase, c’est l’une des œuvres les plus fascinantes de Scriabine, portée par une volupté saisissante. Dans le concerto de Saint-Saëns, Vladimir Spivakov présentera au public une jeune soliste de 14 ans, Danielle Akta. Née en Israël, exceptionnellement douée, elle a étudié à l’Académie Barenboïm-Saïd de Berlin et est lauréate de la Fondation Vladimir Spivakov pour les jeunes musiciens.

Programme

J. Massenet: Sept danses extraites de l’opéra «Le Cid» Acte II

C. Saint-Saëns: Concerto pour violoncelle n°1 en la mineur opus 33

N. Tcherepnine: Extrait de l’opéra «Narcisse et Echo» opus 40

A. Scriabine: Poème de l’Extase opus 54

mercredi 12 juillet 2017

  • 12h30 > Koïfhus - Salle Roesselmann
  • Musique de chambre : Schumann / Schubert / Franck

Violoncelle : Anastasia Kobekina
Piano : Sofia Gülbadamova

Deux merveilleuses musiciennes explorent les sommets du romantisme, du lyrisme radieux de l’Arpeggione de Schubert aux états d’âme des pièces de fantaisie schumanienne et aux sombres tourments de Franck.

Lauréate de nombreux prix, Anastasia Kobekina donne de nombreux concerts en Russie sous la direction de Gidon Kremer, Yuri Bashmet ou Vladimir Spivakov. Elle retrouve ici Sofja Gülbadamova, formée à Moscou puis à Paris, et qui joue dans les plus grandes salles européennes de Vienne à Paris.

Programme

R. Schumann: Fantasiestücke opus 73

F. Schubert: Sonate pour violoncelle et piano en la mineur D821, dite «Arpeggione»

C. Franck: Sonate pour violon et piano en la majeur (transcription pour violoncelle et piano)

  • 21h00 > Église Saint Matthieu
  • Récital de piano : Mozart / Beethoven

Piano : Grigory Sokolov

Chaque concert de Grigory Sokolov est un événement et le Festival de Colmar a le privilège de l’accueillir chaque année. Ceux qui ont assisté à la soirée Schumann / Chopin de l’an dernier s’en souviennent sans doute encore! Né à Leningrad, Grigory Sokolov crée l’événement en devenant en 1966, à seize ans, le plus jeune lauréat du prestigieux Concours Tchaïkovski. Musicien atypique, génialement inspiré, cet infatigable perfectionniste s’impose comme l’un des plus extraordinaires pianistes de notre temps. Cette année, il consacre son récital au classicisme viennois, bâtissant une grande arche entre l’ineffable Sonate facile de Mozart et la monumental Sonate n° 32 Opus 111, dernière des 32 sonates de Beethoven. Une odyssée musicale!

Programme

W. A. Mozart: Sonate en ut majeur K545

W. A. Mozart: Fantaisie et Sonate en ut mineur K475/457

L. van Beethoven : Sonate n° 27 en mi mineur opus 90

L. van Beethoven : Sonate n° 32 en ut mineur opus 111

jeudi 13 juillet 2017

  • 18h15 > Chapelle Saint Pierre
  • Musique de chambre : Saint-Saëns / Chausson

Trio Wanderer

Le Trio Wanderer fête cette année ses 30 ans d’activité, 30 années au service de la musique la plus belle et la plus exigeante, des classiques viennois à la musique contemporaine. Cette année de célébrations passe heureusement par Colmar et ces trois musiciens exemplaires réunissent deux joyaux de la musique française, signés Saint-Saëns et Chausson.

Programme

C. Saint-Saëns: Trio pour piano, violon et violoncelle en mi mineur opus 92

E. Chausson: Trio pour piano, violon et violoncelle en sol mineur opus 3

  • 21h00 > Église Saint Matthieu
  • Soirée Beethoven

Orchestre National Philharmonique de Russie
Direction : Vladimir Spivakov
Piano : Nikolaï Luganski

Un des grands pianistes de notre temps revient au Festival interpréter les deux derniers concertos de Beethoven, le sublime Quatrième et le grandiose et légendaire Empereur. Elève de Tatiana Nikolaeva, Nikolay Lugansky a donné son premier récital au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou à l’âge de 14 ans, avant de remporter de nombreux prix.

Depuis, il mène une immense carrière, jouant avec les plus grands orchestres, ou en musique de chambre avec des musiciens comme Vadim Repin ou Mischa Maiski. A côté du répertoire russe, Lugansky a toujours réservé une place de choix à Beethoven dans son répertoire, suivant par là la tradition de Richter et Gilels. C’est une chance de pouvoir l’entendre dans ces deux chefs-d’œuvre et en totale complicité avec Vladimir Spivakov.

Programme

L. van Beethoven: Concerto pour piano n°4 en sol majeur opus 58

L. van Beethoven: Concerto pour piano n°5 en mi bémol majeur opus 73, dit « L’Empereur »

vendredi 14 juillet 2017

  • 21h00 > Église Saint Matthieu
  • Soirée Tchaïkovski

Orchestre National Philharmonique de Russie
Direction : Vladimir Spivakov
Violon : Clara-Jumi Kang

La violoniste Clara-Jumi Kang a fait sensation l’an passé dans des pages virtuoses de Saint-Saëns ou Sarasate: elle revient cette année dans un des plus beaux concertos du répertoire, celui de Tchaïkovski, où son lyrisme pourra s’épancher. Cette artiste née en Allemagne et d’origine coréenne a étudié à la Juilliard School, remporté de nombreux prix et fait une grande carrière sur tous les continents. Vladimir Spivakov refermera cette édition du Festival par la musique qui lui tant à cœur, avec la grandiose Symphonie n°5 de Tchaïkovski, magnifique océan musical que le compositeur place sous le signe de la providence. Pour la dernière fois cette saison, l’Orchestre National Philharmonique de Russie pourra briller de mille feux.

Programme

P.I Tchaïkovski: Concerto pour violon et orchestre en ré majeur opus 35

P.I Tchaïkovski: Symphonie n°5 en mi mineur opus 64

renseignements

Festival International de Colmar
8, rue Kléber - 68000 Colmar
Tél : 03 89 20 68 97
E-mail : infofestival@tourisme-colmar.com
Site : www.festival-colmar.com

tarifs

Tarifs de 5 à 60 €

acces

Google Maps : https://goo.gl/maps/rR6Bk6YCtPK2

Renseignements touristiques

Office de Tourisme de Colmar
Place Unterlinden - 68000 Colmar
Tél : 03 89 20 68 92
E-mail : info@tourisme-colmar.com
Site :https://www.tourisme-colmar.com

Festival(s) à proximité

Vous aimerez aussi...